Tu Perds Rien Pour Attendre

Tu Perds Rien Pour Attendre


image

Jean-Marc Ossavou, 38 ans, lieutenant de police à la Sureté urbaine de Libreville, ne supporte pas l'impunité. Et pour cause, enfant, il a perdu sa mère et sa soeur, renversées par un chauffard. Ce dernier étant le fils d'un « ponte de la République », il ne sera jamais inquiété pour son crime. Alors Jean-Marc a choisi de devenir flic dans l'espoir d'obtenir un jour sa vengeance. En attendant, il punit les criminels avec une façon bien à lui. Une vie bien réglée qu'il partage avec Marie, sa « bonamie ». Mais tout bascule lorsqu'un soir, après avoir levé le coude dans un bar du bord de mer, il « lève » une fille sur le chemin du retour, l'énigmatique Svetlana. Il se contente de la déposer chez elle. Mais le lendemain, alors qu'il passe la chercher, on lui apprend que la belle jeune femme aux « longues jambes de gazelle », vêtue d'une robe courte à bretelles rouge, est morte depuis deux ans, assassinée. le coupable court toujours. Ce n'est pas le polar du siècle, mais quel plaisir pour moi de revenir dans les rues de Libreville et de lire ces expressions imagées. Car c'est là le réel intérêt de ce roman, faire découvrir une ville peu connue en dehors des périodes électorales. Je connaissais déjà Janis Otsiemi d'un précédent roman. Mais j'ai pu découvrir Tu ne perds rien pour attendre, grâce à la rencontre organisée par Babelio et le nouveau label des Éditions Plon, Sang Neuf. Rencontrer un auteur, surtout aussi loquace, est une occasion en or d'en apprendre plus sur ses motivations et ses secrets d'écriture. Compte-rendu de la rencontre: Une histoire de fantôme ? Vraiment ?« Tout est prétexte pour dénoncer » explique Janis Otsiemi arrivé le jour même de Libreville, avec une canette de Regab, la bière nationale que son héros consomme allègrement. « Je me sers des faits divers, je tricote les rumeurs, les fantasmes. » Dans de nombreux pays comme le Gabon, la frontière entre le réel et le surnaturel est très mince. Il ne vient pas du monde de la police, mais possède une technique infaillible pour se documenter. Il se rend dans un commissariat, et explique qu'il n'a plus de nouvelles de son petit frère depuis plusieurs jours. Les policiers sont tellement surchargés de travail qu'ils lui disent d'aller voir lui-même dans les cellules. Et voilà, un décor, des personnes à interviewer. Une fois terminé, il se rend dans le bar le plus proche et prend des notes. Janis Otsiemi tient à signaler qu'il y a un autre personnage important dans son roman, celui de Libreville. Et il nous embarque ses rues. On commence dans le quartier d'Abéké, bidonville surnommé les « États-Unis d'Abéké », lieu de résidence de Jean-Marc mais aussi là où l'auteur a grandi (deux vidéos filmées par Janis Otsiemi sont disponibles sur le site de Sang Neuf pour se faire une idée). On descend le boulevard Triomphal pour se rendre au bord de mer, on passe Chez Maxime, le bar attitré du lieutenant ou au casino La Croisette, tenu par des Corses qui font irruption dans le récit. le quartier Toulon, la zone du Plateau, le port Môle, le port d'Owendo... Une vraie promenade pour qui connaît la ville. Mais pour ceux qui découvrent, une carte ne serait peut-être pas de trop la prochaine fois, histoire de savoir où on se situe. Janis Otsiemi veut faire du polar engagé, dénoncer la corruption endémique de son pays. « Quand on grandit dans ces quartiers, tout est fait pour vous envoyer dans le mur. » La lecture l'a sauvé. À ses débuts il se lance dans la poésie. Ses amis lui disent alors d'arrêter de se prendre pour un bourgeois, et de raconter sa vie, la leur. D'écrire quelque chose qu'ils pourraient lire et dans lequel ils pourraient se retrouver. Et tout existe, la corruption bien sûr, mais aussi le casino, les Corses. N'a-t-il pas peur des répercutions ? « C'est ma liberté, j'essaie de jouer avec. » On veut bien le croire quand il déclare « l'Afrique est un polar à ciel ouvert ». Petit clin d'oeil à Marc Fernandez, directeur du label qui a choisi Tu ne perds rien pour attendre pour inaugurer Sang Neuf, et qui plaisantait au début de la rencontre : « on en a un peu marre des polars qui se passent dans le nord et dans le froid ». de mon côté j'attends impatiemment la suite de la série et surtout, de pouvoir enfin découvrir ce « Dexter à la mode Gabonaise » promis en quatrième de couverture mais qui nous a fait faux bond dans ce volume.

Tu ne perds rien pour attendre - Janis Otsiemi - Babelio

Tu ne perds rien pour attendre ! expr (je vais me venger de toi) (colloquial) Don't worry, you'll get yours! expr expression: Prepositional phrase, adverbial phrase, or other phrase or expression--for example, "behind the times," "on your own." You'll get what's coming to you! expr expression: Prepositional phrase, adverbial phrase, or other phrase or expression--for example, "behind the times[/has_googlemeta5][has_googlemeta6]. "Tu ne perds rien pour attendre" signifie : là, maintenant, il ne va rien se passer (parce que je ne suis pas en mesure de réagir tout de suite à ce qui vient d'être dit ou d'être fait) ; tu vas... . On ne perd rien pour attendre. Ce qui veut dire en gros, que tu ne perdras rien en obtenant quelque chose plus tard que prévu. Et lorsqu'on l'exprime comme une menace, ça signifie basiquement que le temps ne changera rien à l'intensité de la rage que tu déverseras sur l'objet de ton courroux!

Définition tu ne perds rien pour attendre | Dictionnaire

Tu ne perds rien pour attendre est son premier roman noir à paraître chez Sang Neuf, le nouveau label polar des éditions Plon. Commencez à lire Tu ne perds rien pour attendre (Hors collection) sur votre Kindle en moins d'une minute. Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.. Tu ne perds rien pour attendre est un roman policier venu du Gabon, et c' est aussi l'occasion d'inaugurer un label consacré par la maison d'édition Plonau polar, Sang neuf, une collection gérée par Marc Fernandez, cofondateur de la revue de polars Alibi, que nous avons eu la chance de croiser lors du récent Quais du Polar... Définition tu ne perds rien pour attendre dans le dictionnaire de définitions Reverso, synonymes, voir aussi 'pers',perdeuse',perdu',per', expressions, conjugaison, exemples . Définition ne rien perdre pour attendre dans le dictionnaire de définitions Reverso, synonymes, voir aussi 'en rien',pour rien',cela ne me dit rien',comme un rien', expressions, conjugaison, exemples

ne perdre rien pour attendre — Wiktionnaire

Vous ne perdrez rien pour attendre. (Par extension) Se dit pour exprimer que le retard apporté à quelque chose n'est pas un préjudice et peut même être un avantage. On tarde à vous trouver un logement, mais vous ne perdrez rien pour attendre, vous obtiendrez ainsi un meilleur logement.. De très nombreux exemples de phrases traduites contenant "ne perdre rien pour attendre" - Dictionnaire anglais-français et moteur de recherche de traductions anglaises.. Tu ne perds rien pour attendre est son premier roman noir à paraître chez Sang Neuf, le nouveau label polar des éditions Plon.--Ce texte fait référence à l'édition paperback. Biographie de l'auteur. Janis Otsiemi est né en 1976 à Franceville, à cinq cents kilomètres de Libreville, la capitale du Gabon.