Louis-Ferdinand Céline : Biographie, Actualités Et

Louis-Ferdinand Céline : Biographie, Actualités Et


Redonner au roman une jeunesse perdue

Redonner au roman une jeunesse perdue

Ma rencontre avec Céline. Merci Fabrice !

Presque 70 ans plus tard, le trentenaire que je suis « entend » Céline par l'entremise de Fabrice Luchini. Je me rue alors sur le bouquin de cet auteur dont j'ignore tout. Rien ne se passe. J'écoute encore Luchini et puis la musique célinienne me prend et je retourne aux bouquins. D'abord Mort à Crédit, dont j'ai appris le début par cœur, parce qu'on n'a pas souvent mis autant de grâce dans le pathétique de l'existence. Et puis le choc littéraire de ma vie. La claque absolue. La merveilleuse violence. Voyage au bout de la nuit. Je lisais ça dans le métro de Montréal, après huit heures de boulot en ligne, derrière les fourneaux de ce restaurant de quartier. Complètement vaincu par la fatigue que j’étais, et ce bouquin, qui est un cri insoutenable a résonné en moi, et jusque dans des recoins de mon âme que je ne connaissais pas. Je devais m'arrêter à presque tous les paragraphes, pour constater la fulgurance qui venait de me traverser. C'en était presque trop.

Personne n'a jamais mieux dit que Céline la lourdeur que c'est d'être en vie.

Je ne savais même pas que j'étais aussi triste avant de le lire. Il y a des douleurs qu'on ignore jusqu'à ce que quelqu'un mette des mots dessus.

Sur la forme, il incarne le travail acharné, la réécriture incessante, la recherche de la bonne musique. Le Voyage, c'est à peu près 8000 feuillets manuscrits, cinq ans d'écriture. Le roman achevé, il ira même jusqu’à une réécriture complète pour faire de Bardamu, plus seulement le héros, mais aussi, le narrateur. Un travail de grande envergure, dont Céline dira qu’il est le cœur même de la qualité de ses écrits, en citant Descartes lors d’une interview : « Je n’ai pas plus de génie que les autres, mais j’ai plus de méthode. » Un style en apparence « parlé » mais qui est extrêmement soigné et fignolé. Un mélange intelligent de l'argot qui se dit, mais qui donne son réalisme au texte dès qu'il est intégré avec génie.

A-t-on besoin d'aimer l'homme pour aimer son œuvre ?

Mais à parler de Céline, on se sent comme obligé d'aborder le sujet de ses écrits polémiques. Pour ma part, le tri a été très vite fait, dans la mesure où le style de Bagatelles pour un massacre, L'école des cadavres, etc.. n'est pas intéressant. Voyage au bout de la nuit et Mort à crédit sont ses œuvres majeures à mon sens. La morale de chacun ne va pas au-delà de ses choix de lecture. Et puis vraiment, a-t-on besoin d'aimer l'homme pour aimer son œuvre ? Est-ce que les bonnes âmes seules accèdent à l’excellence ? Dois-je aimer mon plombier du moment qu'il débouche mon évier ?Néanmoins, pour clore sur l'aspect sulfureux de Céline, je tiens à rappeler qu'il n'a jamais collaboré à proprement parlé, comme Mauras et Brazillac ont pu le faire, avec bien d’autres malheureusement, et que pour ces écrits racistes, il fut condamné à seulement un an de prison par contumace.

Si Céline est une ordure, il est une ordure qui comprend l'âme humaine

Un grand roman se fait par son contenu. Il est des œuvres qui s'inscrivent dans un contexte particulier, et dont l'écho s'amenuise dès que ce contexte même change. Et si Voyage au bout de la nuit est un roman époustouflant, si le Bateau ivre de Rimbaud est une fulgurance qui nous dépasse, c'est parce qu'ils sont la quintessence d'un style. Une œuvre géniale prend sa place dans les siècles, peu importe la réputation sulfureuse ou mystérieuse de l'auteur. On voudrait aimer Céline comme on aime son œuvre, mais c'est impossible. Néanmoins, la tendresse immense qui fuse à tous les coins de page du Voyage suppose un tempérament enclin à une grande tendresse. Si Céline est une ordure, il est une ordure avec un cœur sensible à bien des choses. On doit se rappeler la façon dont il parle du « môme Bébert », cet enfant un peu simplet que Bardamu, le héros du Voyage, ne parviendra pas à sauver :« Sur sa face livide dansotait cet infini petit sourire d'affection pure que je n'ai jamais pu oublier. Une gaieté pour l'univers. »

Il faut également lui reconnaître une compréhension profonde de l'âme humaine, de ses replis sombres et honteux. Céline parle des pauvres gens et de leurs vices sans idéaliser le prolétariat dans l'idée d'un peuple humblement héroïque. Il ne l'abaisse pas non plus. Il décrit les petites gens comme ils sont.« Le prolétaire, c'est un bourgeois qui n'a pas réussi. »

Et c'est peut être l'auteur chez qui j'ai trouvé l'expression de cette lourdeur de vivre la plus vivace et justement exprimée. La tragédie de l'existence. L'absurdité.« Y a guère plus lamentable que La Garenne-Rancy, trouvais-je, quand on n'a pas de clients. On peut le dire. Faudrait pas penser dans ces endroits-là, et moi qui y étais venu justement pour penser tranquille, et de l'autre bout de la terre encore ! Je tombais bien. Petit orgueilleux! C'est venu sur moi noir et lourd… Y avait pas de quoi rire, et puis ça m'a plus lâché. Un cerveau, c'est tyran comme y a pas. »

Il y a l'avant et l'après Céline

Je pense que peu de gens, moi-même y compris, mesurent l'impact réel de Céline et du Voyage en particulier sur la société française. C'est l'homme qui a amené l'écrit vivant au point où il en est. Et si le journalisme est devenu ce qu'il est aujourd'hui, si les répliques de films ont pris ces tournures, si la littérature s'est attachée à la vigueur d'une langue qui ne sépare plus l'écrit du parler, si elle a compris les trouvailles infiniment riches de l'homme de la rue à travers l'argot, c'est sans doute grâce à Céline.

Louis-Ferdinand Destouches, dit Céline

Céline a près de quarante ans au moment du Voyage. Blessé de guerre. Médecin. Il a vu l'Afrique, New York.

Le petit garçon de Courbevoie est né Louis-Ferdinand Destouches, en mai 1894. Sa mère boite. Il vouera une admiration sans bornes aux danseuses. Il s'engage dans l'armée française en 1914, à l'âge de 18 ans, mais ne connaîtra que quelques mois de guerre à cause d'une blessure. Cela suffira à le marquer pour toujours sur la violence de la guerre, son absurdité, et à faire naître en lui un sentiment anti militaire tenace. Il sera envoyé ensuite dans les colonies françaises d'Afrique noire, d'où il fuit pour rejoindre l'Amérique du Nord. Il y fera la connaissance d'Elizabeth Craig, une danseuse qui sera la passion amoureuse de sa vie.

Il fréquente les milieux collaborationnistes durant la Deuxième Guerre mondiale, et publiera ses pamphlets antisémites (Bagatelles pour un massacre, L'école des cadavres et Les beaux draps). La libération va l'obliger à fuir, ce qu'il fera, en compagnie du maréchal Pétain et d'un petit groupe de dignitaires du régime de Vichy, au château de Sigmaringen.Il ne reviendra en France qu'en 1951, et publiera la « trilogie allemande » (D'un château l'autre, Nord et Rigodon) où il raconte son escapade au Danemark.Il mourra en 1961 à Meudon, « en banlieue, mon genre » comme il a pu le dire.

À écouter et à voir Henri Guillemin sur CélineCorrespondance entre Céline et Gaston Gallimard lue par F. Luchini et D. PodalydèsPremières pages de Mort à crédit lues par F. Luchini

A.K Gettaf

Céline | Wiki Littérature | Fandom

Louis Ferdinand Auguste Destouches, Céline, est né le 27 mai 1894 à Courbevoie. Il est l'un des écrivains français les plus traduits et diffusés dans le monde, après Marcel Proust. Son œuvre est toutefois l'objet régulier de polémiques violentes, en raison de son antisémitisme haineux.[/has_googlemeta5][has_googlemeta6]. auteur majeur du XX° siècle Louis Ferdinand Auguste Destouches, Céline, est né le 27 mai 1894 à Courbevoie. Il est l'un des écrivains français les plus traduits et diffusés dans le monde, après Marcel Proust. Son œuvre est toutefois l'objet régulier de polémiques violentes, en raison de son antisémitisme haineux. . Fiche de lecture Louis-Ferdinand Céline - Résumés détaillés et analyses littéraires de référence, Louis-Ferdinand Céline, Les Éditions de l'Ebook malin. Des milliers de livres avec la livraison chez vous en 1 jour ou en magasin avec -5% de réduction .

Louis-Ferdinand CÉLINE (1894-1961) (pacifisme) - LE CONFLIT

L ouis-Ferdinand Destouches, dit Louis-Ferdinand Céline, est né à Courbevoie. Il est le fils unique d'un employé de bureau et d'une marchande de brocante. Il achève sa formation de bijoutier quand éclate la Guerre de 1914. Engagé volontaire, Céline participe courageusement aux opérations. Blessé, décoré, il restera marqué par cette expérience traumatisante qui fait de lui un. Louis-Ferdinand Destouches est né le 27 mai 1894 à Courbevoie dans une famille assez modeste. A l'âge de 14 ans, il devient apprenti avant de s'engager pour l'armée en 1912. Démobilisé à la suite d'une blessure fin 1914, il part en Afrique, puis rentre en France où il reprend des études et devient médecin. Son premier roman, Voyage au bout de la nuit qui est publié en 1932, fait. L'écrivain et médecin français Louis Ferdinand DESTOUCHES, dit Louis Ferdinand CÉLINE, signant de sa plume généralement CÉLINE, est célèbre non seulement pour ses oeuvres littéraires mais également pour un engagement politique très controversé. Pacifiste, antisémite, collaborationniste, à la fois populaire parmi les amoureux des belles lettres et haï pour sa pensée et ses . L'œuvre de Céline domine le roman français de la première partie du xx e siècle. Violente et passionnée, elle pose les fondements de l'écriture et du récit modernes. 1 Céline (1894-1961) : une existence aventureuse info Louis-Ferdinand Destouches prendra pour pseudonyme littéraire le prénom de sa grand-mère, Céline.

Louis-Ferdinand Céline | Wiki Littérature | Fandom

Louis-Ferdinand Destouches est né le 27 mai 1894 à Courbevoie dans une famille assez modeste. A l'âge de 14 ans, il devient apprenti avant de s'engager pour l'armée en 1912. Démobilisé à la suite d'une blessure fin 1914, il part en Afrique, puis rentre en France où il reprend des études et devient médecin. Son premier roman, Voyage au bout de la nuit qui est publié en 1932, fait. Dans les rues de Londres, Ferdinand fait l'expérience du fleuve héraclitéen, du mouvement permanent des choses et du changement des êtres, ombres ou fantômes, tantôt trop loin pour les connaître, tantôt trop proches, trop envahissants.. Considéré comme l'un des plus grands innovateurs de la littérature française du XXe siècle, Louis-Ferdinand Céline, écrivain et médecin français, a réjoui ses contemporains, tout autant qu'il les a offusqués.