Le ça Le Moi Et Le Surmoi

Le ça Le Moi Et Le Surmoi


Note moyenne 

Sigmund Freud et Serge Lebovici - LE CA, LE MOI, LE SURMOI. - La personnalité et ses instances.

A la base de toute personnalité, ces trois systèmes animent l'esprit humain - qui n'est plus, désormais, un inconnu. Comment influencent-ils concrètement... Lire la suite

12,95 € Neuf

Actuellement indisponible

Alerte disponibilité

Ajouter à ma liste
S'abonner aux auteurs

A la base de toute personnalité, ces trois systèmes animent l'esprit humain - qui n'est plus, désormais, un inconnu. Comment influencent-ils concrètement nos comportements, nos raisonnements, et jusqu'à nos institutions sociales ? Ce livre ne nous apporte pas seulement la réponse à un problème demeuré - jusqu'au début de ce siècle - insoluble. Préfacé par le Professeur Serge Lebovici, il reflète aussi, à travers les textes des psychanalystes novateurs - Freud, Ferenczi, Mélanie Klein, Sandler et bien d'autres encore - ce vaste mouvement d'idées qui a porté en moins de 80 ans la psychanalyse au premier plan des sciences de l'homme.

Les domaines de la personnalité : premières approchesMoi, Ca, Surmoi : la seconde topiqueLe Moi : ce qu'en disent les autresLe Surmoi : un héritier du Complexe d'Œdipe ?

Date de parution

05/06/1997

Editeur

Collection

ISBN

2-7107-0592-3

EAN

9782710705925

Présentation

Broché

Nb. de pages

335 pages

Poids

0.595 Kg

Dimensions

15,7 cm × 24,0 cm × 2,1 cm

Donner une note

Donner un avis

Partager la page

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Le Moi, le Ça et le Surmoi - France Inter

Les notions de Ça de Moi, de Surmoi et de Soi viennent de la psychanalyse. Les approches de psychothérapie qui en découlent, se nomment psychothérapies psychodynamiques. Les trois premiers de ces quatre éléments (Ça, Moi et Surmoi), proviennent de ce que Freud a nommé sa « deuxième topique ».[/has_googlemeta5][has_googlemeta6]. En fait, le «ÇA» et le «SURMOI» sont bien représentés par le concept de la bonne et mauvaise conscience que l'on voit apparaître dans certaines histoires et publicité. . Origine de l'agressivité . L'agressivité du ça est progressivement transformée par le Moi en Surmoi.L'origine de l'agressivité est pulsionnelle. Elle est la résultante d'un mécanisme de défense du Moi: la projection de la pulsion de mort sur le mauvais Objet.Elle est liée par la libido pour la préservation du Moi (sexualité, reproduction, défense du territoire, emprise sur le monde

Surmoi : tout comprendre au concept de surmoi

Le moi est décrit par Freud comme coincé entre trois dangers : les exigences du ça, la sévérité du surmoi et les contraintes du monde extérieur. En tant qu'intermédiaire, il harmonise, cherche l'équilibre entre ces 3 instances pour préserver l'homéostasie du système psychique. Il peut arriver que le moi se sente débordé par l'un ou l'autre (ses désirs inconscients, son. Le Surmoi, c'est votre flic intérieur, celui qui vous dit, tu n'aurais pas dû, tu es nul, tu devrais, il fallait, il faudrait, il faut pas. Le flic qui a l'air de vous arrêter pour un motif.... L'inventeur de la psychanalyse, Sigmund Freud, postule dès 1923 que le psychisme est constitué de trois instances : le ça, le moi, et le surmoi. Le ça se situe dans l'inconscient, il est le siège... . Ces deux modèles ne s'excluent pas l'un l'autre, au contraire, ils sont complémentaires dans le sens qu'ils décrivent les phénomènes psychiques sous des angles différents, comme on peut décrire une maison en termes de forme, de dimension ou de coût.Freud définit ensuite le moi, le ça et le surmoi qui tous possèdent la qualité d'être à la fois conscients et inconscients.

Ça moi surmoi : définition simple (psychanalyse de Freud)

Le "ça" et le "surmoi" sont en lutte permanente. Il s'agit d'un conflit perpétuel entre les pulsions qui émergent sans cesse, et la loi morale intériorisée. Le "moi" : définition. Le "moi" est l'instance qui fait le lien entre le ça et le surmoi, et aussi avec la réalité.. Le Surmoi fait partie (avec le Ça et le Moi) des trois instances définies par Freud pour décrire notre appareil psychique. Sa fonction est celle d'un régulateur : alors que le Ça émet des pulsions,.... Cette autorité se voit intériorisée dans une partie du moi : le surmoi. Le surmoi est donc le siège des mécanismes de renoncement aux pulsions, contenant les images des différentes forces contraignantes auxquelles le Moi peut s'identifier. [réf. nécessaire]