Le Jeune Homme La Mort Et Le Temps

Le Jeune Homme La Mort Et Le Temps


image

Quel crève-coeur, quel arrache-coeur, j'ai arrêté ma lecture plus d'une fois, traumatisé, et j'ai pleuré en le refermant... Vous connaissez la méthode Matheson? Mais si, déjà éprouvée dans Je suis une légende : développer un personnage auquel on s'attache, solitaire, exclu et ostracisé, qui survit malgré le danger... et lorsqu'on est plongé dans la béatitude des rares instants de bonheur qui lui sont offerts, Matheson n'attend qu'une chose, nous les arracher en plein vol quand on s'y attend le moins, les tripes et le coeur avec, par un rebondissement inattendu qui nous rend fou et nous attriste au plus profond comme s'il nous arrivait personnellement.Point de vampires et très peu de folklore science-fictionnel : Richard Collier, condamné par une tumeur au cerveau, erre dans un hôtel tout droit sorti du XIXème et tombe amoureux fou de l'actrice Elise McKenna, qui a vécu en ce temps. Il cherche alors à remonter dans le temps, y arrive par la seule force de sa volonté, et le couple vit alors la plus belle et la plus déchirante des idylles, qui restera pour chacun d'eux, leur seul, unique et plus grand amour. le voyage dans le temps, toujours casse-gueule, est très bien géré : tout ce qu'avait lu Richard sur la vie d'Elise est causé par sa venue, il ne peut rien changer, et l'on connaît déjà la fin abrupte du 21 novembre 1896 annoncée par la biographie d'Elise. Même si Richard veut la changer, il ne peut pas, il l'a lu, c'est déjà arrivé, et on ne peut s'y résoudre. C'est vraiment un roman d'amour bien plus qu'un roman de science-fiction. L'évolution de l'histoire entre Richard et Elise passe du romantisme le plus onirique au réalisme des échanges sur l'oreiller et des projets d'avenir, avant d'être violemment sabordée... Et Dieu, pourquoi, POURQUOI Richard est-il aussi naïf, lent à la détente, et surtout scrupuleux de se débarrasser de son rival Robinson, fieffé salopard qui nous cause de terribles frayeurs traumatisantes dans les dernières parties du roman, et qui finit par participer à la fin tragique du couple??? Parce que Richard a lu qu'il mourrait dans le naufrage du Lusitania?? Parce qu'il est aussi amoureux d'Elise et qu'il souffre?? Mais Richard, pas de pitié pour les... Y a pas de mots. Cela faisait longtemps que je n'avais pas détesté à ce point, viscéralement, un antagoniste, Matheson a réussi un coup de maître.J'ai fait la grimace sur le post-scriptum du frère de Richard Robert, mettant en doute, grâce à l'ambiguité de la narration, l'authenticité des évènements, mais trop d'éléments plaident en faveur de l'histoire de Richard et la dernière phrase dit tout. Magnifique.Deux petits reproches bien mineurs par rapport au déferlement émotionnel qui m'a envahi, mais qui m'ont quand même presque fait retirer une étoile en cours de route : la traduction. Gallimard ferait mieux de le ressortir avec une nouvelle traduction aussi soignée que celle de Je suis une légende. Ici, l'écriture en était plus inégale, avec des figures de style un peu ratées, des erreurs dans les dates, les phrases, à l'occasion, mais qui pouvaient parfois davantage relever de la faute de frappe... Également, toute la partie où Richard essaie par sa volonté de reculer dans le temps était laborieuse et maladroite. Il eut été plus poétique qu'il y arrive d'un seul coup, même s'il fallait créer la menace constante de son possible retour en 1971. Les passages sur ses suppositions quant aux voyages temporels n'étaient pas non plus des plus passionnants.Mais bon, par rapport à tout le reste, l'histoire, les scènes d'anthologie, l'affection énorme du lecteur pour Elise et Richard, nouveaux Héloïse et Abélard, c'est bien peu de choses. Matheson m'a complètement déprimé, pour de vrai, à chaque fois que Richard et son amour étaient mis en péril!! Voilà ce que c'est, les écrivains diaboliques, qui travaillent les effets psychologiques sur leurs lecteurs... Et je le redis, mais qu'est-ce que je HAIS Robinson... Et la pièce d'1 cent...En ces temps gris, matérialistes, cherchez votre Elise McKenna, et mesdemoiselles, votre Richard Collier. L'amour, divinisé par ce roman, est le plus grand mystère de la vie, cliché, poncif, mais tellement vrai. Je termine par ceci, comme Elise, "Et l'amour, plein de douceur".

Le jeune homme, la mort et le temps - Poche - Richard

Le jeune homme, la mort et le temps Matheson, Richard (1926-2013). Auteur - Blunden, Ronald.[/has_googlemeta5][has_googlemeta6]. Brillant et émouvant, Le Jeune homme, la mort et le temps s'inscrit dans une tradition de la romance temporelle, à rang égal avec Le Voyageur des siècles de Noël-Noël, et surtout Le Voyage de Simon Morley de Jack Finney, auquel Matheson paye ouvertement sa dette dans l'adaptation filmée. . Le jeune homme, la mort et le temps - Richard Matheson Par Laurence le samedi 25 septembre 2010 - Fantastique, Fantasy et SF - Lien permanent 1973. Richard Collier, scénariste trentenaire hollywoodien, vient d'apprendre qu'il est atteint d'une tumeur au cerveau.

Le jeune homme, la mort et le temps - Présence du Futur

Profondément émouvant, Le Jeune Homme, la mort et le temps échappe à la mièvrerie du fait de l'omniprésence de la mort. Il n'y a pas d'amour heureux ! --Stéphane Nicot. Quatrième de couverture. À trente-six ans, Richard Collier se sait condamné à brève échéance. Pour tromper son désespoir, il voyage, au hasard, jusqu'à échouer dans un vieil hôtel aux bords du Pacifique. Le jeune homme, la mort et le temps, Richard Matheson, Ronald Blunden, Gallimard. Des milliers de livres avec la livraison chez vous en 1 jour ou en magasin avec -5% de réduction ou téléchargez la version eBook.. Le jeune homme, la mort et le temps. Trad. de l'anglais (États-Unis) par Ronald Blunden. Collection Présence du Futur (n° 230), Denoël Parution : 05-04-1977. Il a trente-six ans, il va mourir dans quelques mois. Pour tromper son désespoir, il voyage, au hasard, jusqu'à échouer dans un hôtel baroque qui domine les dunes du Pacifique. Envoûté par cette demeure surannée, il tombe . Le Jeune homme, la mort et le temps se présente classiquement comme le manuscrit de Richard Collier, publié à titre posthume par son frère. Le texte commence à la façon d'un simple journal de bord, où le narrateur relate dans un style concis et sec les stricts événements de son voyage.

Le Jeune Homme, la Mort et le Temps — Wikipédia

Le Jeune Homme, la Mort et le Temps (titre original : Bid Time Return) est un roman fantastique américain de Richard Matheson publié en 1975. En France, il est paru en 1977. Le thème est le voyage dans le temps.. Le jeune homme, la mort et le temps de Richard Matheson. L'auteur. Né en 1926 dans le New-Jersey et décédé en 2013 en Californie, Richard Matheson est un écrivain et scénariste. Il est principalement connu pour ses œuvres de science-fiction et reconnu comme l'un des maîtres du genre notamment grâce aux livres « Je suis une légende » et « L'homme qui rétrécit ». Il est. Frédéric Beigbeder, le jeune homme et la mort Portrait. Son dernier roman parle-t-il vraiment de quête de la vie éternelle? Comme d'habitude avec lui, c'est beaucoup plus riche et complexe qu'en apparence: un hymne à la vie, à l'amour, et même à l'«homo sapiens» Frederic Beigbeder, le 24 février 2012 au théâtre du Châtelet, à Paris, lors de la 37e cérémonie des