Juste La Fin Du Monde De Xavier Dolan (Critique Du Film

Juste La Fin Du Monde De Xavier Dolan (Critique Du Film


Note moyenne 
Le fils retourne dans sa famille pour l'informer de sa mort prochaine. Ce sont les retrouvailles avec le cercle familial où l'on se dit l'amour que l'on... Lire la suite

8,00 € Neuf

Poche Nouvelle édition

Exclusivité magasins

Voir la disponibilité

Retirer en librairie

Ajouter à ma liste
S'abonner à l'auteur

Le fils retourne dans sa famille pour l'informer de sa mort prochaine. Ce sont les retrouvailles avec le cercle familial où l'on se dit l'amour que l'on se porte à travers les éternelles querelles. De cette visite qu'il voulait définitive, le fils repartira sans avoir rien dit. Juste la fin du monde, mis en scène pour la première fois par Joël Jouanneau en 1999, est régulièrement monté tant sur les scènes nationales qu'internationales et a été traduit en quinze langues. Cette pièce entre au répertoire de la Comédie-Française en 2007 avec la mise en scène de Michel Raskine (récompensée par le Molière du meilleur spectacle). Au programme de l'option théâtre du baccalauréat en 2008, 2009 et 2010, elle est inscrite à celui de l'agrégation de lettres classiques et modernes en 2012. En 2016, Juste la fin du monde est adapté au cinéma par Xavier Dolan qui reçoit pour son film le Grand Prix du Festival de Cannes.

Donner une note

Donner un avis

Partager la page

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

« Juste la fin du monde », de Xavier Dolan : l'avis des

Juste La Fin Du Monde à la télévision et en streaming sur France 2 : notre avis. Extrait de la critique de Bulles de Culture sur le long métrage Juste La Fin Du Monde lors de sa sortie dans les salles de cinéma : « Comme au théâtre, Juste La Fin Du Monde respecte l'unité de lieu , puisque la maison familiale tiendra lieu de décor à ce quasi huis clos.[/has_googlemeta5][has_googlemeta6]. Juste la fin du monde de Xavier Dolan a reçu le Grand prix au Festival de Cannes avec un casting 100% français : Nathalie Baye, Léa Seydoux, Vincent Cassel, et Marion Cotillard. Le film est l . "Juste La Fin du Monde" après un "Mommy" hautement percutant, et pourtant non sans défaut, est loin d'atteindre le même niveau... En partant de la pièce de Jean-Luc Lagarce, Xavier Dolan arrive à...

2 avis sur Juste la fin du monde Jean-Luc Lagarce - broché

Juste la fin du monde de Xavier Dolan avec Gaspard Ulliel, Marion Cotillard, Léa Seydoux, Vincent Cassel et Nathalie Baye, en DVD & Blu-Ray dès le 7 février. A lire aussi : Deux sœurs et un. « Juste la fin du monde », de Xavier Dolan : l'avis des critiques du « Monde » vidéo Le sixième film du réalisateur québécois met en scène des acteurs phares du cinéma français. Publié le 21.... Encore indécis ? Découvrez les avis des clients Fnac sur Juste la fin du monde (Jean-Luc Lagarce). . Juste la fin du monde n'est pas une pièce comprise lors de sa publication et ne rencontre donc aucun succès. Elle « ne déteste pas ce prénom » : cette litote montre qu'elle n'a pas vraiment d'avis. Elle s'exprime avec maladresse, vouvoie son beau-frère comme pour l'exclure de la famille et met sa famille en valeur en faisant de l'ombre aux autres membres de la famille. Elle semble

Juste la fin du monde - Film (2016) - SensCritique

Lire l'avis à propos de Juste la fin du monde Le cinéma de Dolan est mort, vive le cinéma ! Qu'il est difficile de s'avouer déçue par un cinéaste qu'on admire beaucoup et dont l'oeuvre a su nous éblouir, nous toucher, nous transporter. Oui, je l'écris, ce dernier Dolan m'a profondément agacée, désolée et déçue donc.. Dès le retour du jeune homme à la maison, Juste la fin du monde suggère l'impossibilité de la moindre communication entre ces êtres. Plus rien (ni personne) n'est comme avant. Ecrasé par la.... « Juste la fin du monde » : famille nucléaire Adaptant une pièce de Jean-Luc Lagarce, Xavier Dolan conte le retour amer, chez ses parents, d'un écrivain qui se sait condamné. Par Jacques Mandelbaum...