Changer Est Ce Devenir Quelqu Un D Autre

Changer Est Ce Devenir Quelqu Un D Autre


image

Lu d'une traite, ce roman m'a laissée perplexe. Si j'ai été déçue de ne pas y retrouver l'humour subtil que j'avais aimé dans Saga et que me promettait la quatrième de couverture de celui-ci, j'ai bien accroché au suspense habilement distillé par l'auteur, qui alterne les chapitres concernant les trajectoires de Thierry et Nicolas, deux inconnus qui se font le pari de devenir quelqu'un d'autre, celui qu'ils auraient toujours voulu être, et de se retrouver 3 ans après, jour pour jour.L'évolution de Nicolas, un être dont l'anxiété l'empêche de devenir vraiment celui qu'il est (déjà) au fond, m'a beaucoup gênée car cela tourne rapidement, et subtilement, à une apologie de l'ivresse, pour ne pas dire de l'alcoolisme. Heureusement que je n'avais pas de Vodka à portée de main, j'étais à 2 doigts de me laisser tenter par l'expérience!... Dans son parcours, j'ai cependant beaucoup aimé les grandes envolées lyriques que, sous l'emprise de l'alcool, il peut déclamer face à son collègue imbu de lui-même!Quant à Thierry, pour qui l'échec de son épanouissement repose sur une mâchoire qui ne lui convient pas, il base toute sa métamorphose sur un coup de bistouri qui lui permettra d'envoyer balader tout son passé, en un bloc, sans aucune reconnaissance pour ce que son entourage a pu lui apporter.Au moment où il revient incognito parmi ses anciennes connaissances, j'ai cru que ce serait l'occasion d'une réflexion sur ce qui forge un individu: ses rencontres, tout au long de son existence, ses expériences, ratées et réussies, ses projets, mûris avec le temps... Mais rien de tout cela: rien qu'un être égoïste, avide quand même de savoir ce que l'on pense de lui, mais incapable de gratitude envers ce même entourage dont il guette les jugements sur sa personne.Bref, un sujet intéressant sur ce que l'on fait de notre vie et sur ce que, au fond de soi, l'on voudrait être vraiment, mais un livre qui n'est resté, pour moi, qu'un bon suspense bien écrit.

Changer est ce devenir quelqu'un d'autre - Dissertation

Si changer était devenir quelqu'un d'autre, il n'y aurait pas de changement: le changement exige qu'on reste le même en un certain sens. Une personne en grandissant reste la même personne. Dans le changement, il y a donc deux aspects soit le même et l'autre qui apparaît.[/has_googlemeta5][has_googlemeta6]. Marque le passage à un autre état et est synonyme de changer. Le devenir exprime aussi le fait d'être soumis au temps. Quelqu'un d'autre : exprime la différence et l'altérité par rapport à une identité initiale. L'autre est ce qui est étranger à moi-même. . Changer n'est pas devenir quelqu'un d'autre dans la mesure ou une réflexion mûre et pondérée est accomplie au préalable. Il faut savoir se questionner et faire preuve de sagesse. Au cours des siècles, l'homme n'a cessé de s'adapter et de mûrir car cette évolution est fonction de celles des sociétés dans lesquelles il a vécu.

Changer est-ce devenir quelqu'un d'autre - Pimido

Changer est une décision importante dans la vie d'un homme et il peut parfois en ressentir le besoin. Une personne peut vouloir changer pour être acceptée par la société. Cependant, vouloir changer pour devenir quelqu'un d'autre, n'est-il pas voué à l'échec ? D'une part, le regard des autres a un poids énorme.. Changer est un acte pour devenir différent, passer d'un état à un autre. On peut également parler d'une évolution ou d'une régression de l'être, par le corps ou par l'esprit, un changement, une correction ou une métamorphose amenés par le temps, l'expérience ou les aléas de la vie.. Changer, c'est l'acte de devenir différent, de modifier, de passer d'un état à un autre. Devenir, marque le passage à un autre état et est synonyme de « changer ». Le devenir exprime aussi le fait d'être soumis à l'action du temps. Ainsi que quelqu'un d'autre, exprime la différence par rapport à une identité initiale. . - La plus simple : changer est devenir quelqu'un d'autre c'est-à-dire passer graduellement (par degrés) d'un stade à un autre du développement de sa personnalité. - Cette solution semble rentrer en contradiction avec elle-même et conduire à une seconde solution.

Changer, est-ce devenir quelqu'un d'autre ? - [Philofacile

Changer, est-ce devenir quelqu'un d'autre ? L'analyse du professeur. Ce sujet peut apparaître initialement comme trompeur et faussement problématique. En effet, n'est-ce pas un faux problème que de déduire du fait que nous changeons sans cesse le fait que nous devenons quelqu'un d'autre ? Nous sentons bien que nous restons le même et il semble absurde de dire que nous changeons. Marque le passage à un autre état et est synonyme de changer. Le devenir exprime aussi le fait d'être soumis au temps. Quelqu'un d'autre : exprime la différence et l'altérité par rapport à une identité initiale. L'autre est ce qui est étranger à moi-même.. C'est à rendre pour mardi (pas celui là mais dans une semaine) c'est donc assez urgent, il faut bien que je commence Changer, est-ce devenir quelqu'un d'autre ? HELP !!!