Carnet De Voyage Che Guevara

Carnet De Voyage Che Guevara


image

Voici le journal de voyage du Che, et même, comment le Che est devenu Che.C'est une manière de "Sur la route" de Kerouac à la sauce sud américaine. (Les points communs entre ce livre et celui de Jack Kerouac sont, à mon avis, largement sous estimés.)Au départ, notre Ernesto favori n'est encore qu'un jeune étudiant en médecine, fils de bonne famille, désireux de découvrir le monde. Avec son compagnon, le biochimiste Alberto Granado, ils s'embarquent sur une moto improbable.De péripéties de baroudage en chutes et de chutes en péripéties cocasses, ils atteignent le Chili en traversant la majestueuse Cordillère des Andes, la colonne vertébrale des Amériques.C'est alors qu'ils découvrent le pouvoir secret du "CHE !", interjection typiquement argentine, et qui, lorsqu'ils l'emploient ailleurs, est une porte d'entrée admirable, à la fois pour raconter leur périple, mais aussi, pour gagner la bienveillance des gens (qui les appellent alors petit Che, Alberto, et grand Che, Ernesto).On y découvre alors un visage inattendu du futur révolutionnaire, parfois drôle et roublard. On comprend aussi, à mesure de l'avancement du voyage, que l'événement marquant du voyage va être la rupture définitive de leur monture, la moto, qui va les obliger, notamment à partir du nord désertique du Chili, puis surtout au Pérou, à voyager au contact des populations locales, à les écouter, à compatir à leurs misères, en somme à ne plus évoluer en qualité de touristes, mais en observateurs des réalités et dysfonctionnements sociaux.Le virage dans la vision du Che est amorcé et nous en sommes les témoins, par l'évolution du style et des centres d'intérêt de l'auteur (beaucoup moins de descriptions de paysages, beaucoup plus de constats sociaux et une évocation de plus en plus engagée) dans ce carnet de voyage au cours des découvertes et de l'avancée du chemin parcouru jusqu'au Venezuela en passant par les léproseries et la forêt équatoriale.Ernesto Guevara prend peu à peu conscience d'une appartenance pan-américaine, véhiculée en premier lieu par la langue espagnole, mais pas seulement. le futur médecin bourgeois est devenu engagé politique et idéologique.En somme, un voyage initiatique réellement captivant, une écriture alerte, limpide et savoureuse de mon point de vue, mais ce n'est que mon point de vue, c'est-à-dire, pas grand-chose.

Voyage à motocyclette — Wikipédia

Carnets de voyage : Ernesto Guevara avant le Che… Le film de Walter Salles sort sur les écrans au moment même où le cinéma sud-américain connaît une vitalité sans précédent…Les cinéastes d'Argentine, du Brésil, du Chili et même de pays comme la Colombie ou le Paraguay présentent des œuvres originales et fortes…[/has_googlemeta5][has_googlemeta6]. Carnets de Voyage s'inspire des notes de voyage écrites par Ernesto Che Guevara lors de son périple et du livre de son coéquipier Alberto Granado Con el Che por America Latina. . Carnets de voyage (The Motorcycle Diaries) 2 Commentaires Le film de Walter Salles, basé sur les récits de voyage d'Ernesto Guevara et d'Alberto Granado, a connu un vif succès dans de nombreux festivals et a été distribué dans de nombreux pays. Les critiques sont néanmoins très partagées quant aux qualités du film.1 On reproche notamment au réalisateur d'avoir trop simplifié

Carnets de voyage : le livre et le film - Chien Guevara

Sur la route avec Che Guevara (Con el Che por Sudamérica) est un carnet de voyage écrit par Alberto Granado durant sa tournée à travers l' Amérique latine avec Ernesto Rafael Guevara de la Serna, et publié pour la première fois en 1978.. Voyage à motocyclette est un carnet de voyage signé Ernesto Rafael Guevara de la Serna. Il retrace le voyage qu'ont fait les deux amis argentins (lui et Alberto Granado) à travers l' Amérique latine dans les années 1950. Comme le livre Sur la route avec Che Guevara, il a servi de base au film de Walter Salles Carnets de voyage.. Carnets de voyage (Diarios de motocicleta) est un film brésilien, chilien, américain, péruvien et argentin réalisé par Walter Salles et sorti en 2004, basé sur les livres d'Ernesto « Che » Guevara et d'Alberto Granado qui racontent le voyage à travers l'Amérique du Sud que les deux hommes ont accompli en 1952 et qui, au fil des rencontres effectuées et des injustices sociales et de la misère dont il est le témoin, a radicalement transformé Che Guevara. . Quels sont les films sur Che Guevara les plus populaires ? Découvrez le top des films sur Che Guevara, comme : Carnets de voyage, Che - 1ère partie : L'Argentin, Evita

Carnets de voyage — Wikipédia

Le scénario est basé sur les livres d' Ernesto « Che » Guevara et d' Alberto Granado qui racontent le voyage à travers l' Amérique du Sud que les deux hommes ont accompli en 1952. Au fil des rencontres effectuées et des injustices sociales et de la misère dont il est le témoin, le voyage transformera radicalement le jeune Che Guevara.. Par ailleurs, dans le fond, Carnets de Voyage nous présente un Che Guevara sans peurs et sans reproches. Lorsque Carnets de voyage nous fait subir ses petits discours philosophiques, politiques et.... Alors que le réalisateur brésilien Walter Salles s'arrêtait prudemment au seuil de la légende, racontant dans Carnets de voyage(2003) le Guevara d'avant le « Che » (à charge pour le spectateur de relier cet épisode méconnu à la suite), Steven Soderbergh s'y attaque frontale- ment, en montrant les événements qui ont construit la légende, en incarnant le personnage aux moments-clés de sa vie.