Brain On Fire: L'histoire D'une Descente Aux Enfers - L

Brain On Fire: L'histoire D'une Descente Aux Enfers - L


image

Editions Denoël, paru en 2016, réédité en Août 2018, 400 pages, 21,50€L'auteur : Née en 1985 à New York, Susannah Cahalan est rentrée dès ses 22 ans au New York Post, journaliste prometteuse, elle est soudain atteinte d'une maladie affreuse et mystérieuse en 2008. C'est suite à cette incroyable épopée qu'elle écrit "My Brain On Fire" en 2012. Elle travaille toujours au Post.Résumé : Susannah Cahalan, vingt-quatre ans, se réveille entravée sur un lit d'hôpital. Incapable de bouger ou de parler, elle n'a aucun souvenir de la raison pour laquelle elle est là. Celle qui, quelques semaines plus tôt, était une jeune fille en bonne santé, vivant sa première relation sérieuse et promise à une brillante carrière de journaliste, se retrouve désormais cataloguée comme psychotique violente, abrutie de médicaments. Que s'est-il passé? Ma vie en suspens est l'histoire d'une plongée inexplicable dans la folie. Susannah Cahalan raconte cette descente aux enfers et son combat pour reprendre le dessus. Adoptant le point de vue de la journaliste, elle dresse la chronique de sa maladie : les crises de violence alternant avec un état de catatonie, les examens coûteux ne donnant aucun résultat, l'éventualité d'un internement à vie et enfin, après un mois de calvaire, l'arrivée d'un nouveau médecin dont le diagnostic lui sauvera la vie.Mon avis : Sans pathos et sans mièvrerie, ce livre est magnifiquement écrit (et traduit par Elsa Maggion). La couverture et son sous-titre raccoleur m'avaient fait un peu peur. Mais en fait, il s'agit véritablement d'un travail d'enquête, prenant, plein de suspense, mené d'une main de maître par l'auteur qui a voulu tout savoir sur cette période de sa vie. En reprenant le journal qu'elle a écrit dès qu'elle a sû réécrire, le journal de son père et le journal de coordination entre ses parents divorcés, en retournant discuter avec tous les medecins qui l'ont suivie, elle retrace l'avant, le pendant, et un peu de l'après.C'est une plongée dans les maladies neuro-psychiatriques, les neurosciences, avec un vocabulaire particulièrement accessible, avec des renvois à une bibliographie poussée. Voir jusqu'où on peut se tromper, et aussi ce qu'on peut faire et obtenir aux USA lorsqu'on a une famille aisée. Son traitement a coûté 1 million de dollars, sans compter toutes les recherches, les bilans, l'imagerie médicale, etc. On peut se demander combien d'Américains sont soignés comme cela, et combien, à défaut de medecins de haute volée, sont enfermés dans des hopitaux psychiatriques pour psychose ou schizophrénie. Il est spécifié que beaucoup d'enfants dits autistes seraient atteints de cette maladie et pris à temps, guéris.J'ai beaucoup aimé. C'est vivant, l'histoire est incroyable et très bien documentée, et ça m'a passionnée. Je le conseille, bien sûr.

Lien : https://wordpress.com/post/m..

Critique du film Brain On Fire - AlloCiné

Brain on Fire est un film canado - irlando - américain écrit et réalisé par Gerard Barrett (en), sorti en première mondiale en 2016. Il s'agit d'une adaptation du livre autobiographique Brain on Fire: My Month of Madness (en) de Susannah Cahalan (en) publié en 2012.[/has_googlemeta5][has_googlemeta6]. Susannah Cahalan est journaliste et auteur. Elle est connue pour son livre autobiographique "Ma vie en suspens" (Brain on Fire: My Month of Madness, 2012), où elle raconte son combat pour guérir et dresse la chronique de sa maladie, une encéphalite auto-immune. . La jeune femme a écrit un livre, Brain on Fire, pour raconter son voyage dans la folie. Son récit sera même bientôt adapté au cinéma. Dans une interview (en anglais), Susannah se souvient de son expérience traumatisante : Simon & Schuster Books

[Critique] BRAIN ON FIRE - Paperblog

La Critique de Brain On Fire : Adapté du livre dans lequel la journaliste Susannah Cahalan raconte comment, quasiment du jour au lendemain, sa vie tourna au cauchemar à cause d'une maladie qu'on faillit bien ne jamais lui diagnostiquer, Brain On Fire aborde un sujet difficile.. Une jeune femme normale évolue vers un comportement de plus en plus inquiétant pour sa santé mentale. Le film est tiré d'une histoire vraie, qui a permis de faire évoluer la science. La progression.... BRAIN ON FIRE Bande Annonce VF (Chloe Grace Moretz, Netflix 2018) La Critique de Brain On Fire : Adapté du livre dans lequel la journaliste Susannah Cahalan raconte comment, quasiment du jour au lendemain, sa vie tourna au cauchemar à cause d'une maladie qu'on faillit bien ne jamais lui diagnostiquer, Brain On Fire aborde un sujet difficile. . Le film raconte l'histoire d'une fille de 21 ans dont l'état de santé s'est mis, du jour au lendemain, à dépérir. Une erreur de diagnostic l'aurait envoyée dans un hôpital psychiatrique et le thriller est extrêmement divertissant (toutes les infos ici).

A lire ! Le déroutant « Brain on Fire » de Susannah

Pourtant, le récit de Susannah Cahalan, Brain on Fire, n'a rien d'une gentille histoire de vacances. C'est le récit d'un diagnostic qui tarde à venir, et d'une maladie qui plonge la jeune femme dans un mois de « folie ».. Tu dois absolument regarder Brain on Fire. @suscahalan embedded via . Je ne peux pas en raconter plus par rapport au cas médical, car ça en dirait trop sur le punch du film, mais je t'invite à aller lire sur son histoire après coup. Brain on Fire a obtenu un mauvais score sur Rotten Tomatoes (15%) et 66% sur IMDb, mais 92% des utilisateurs Google ont dit avoir aimé le film.. Man on Fire ou L'Homme en feu au Québec est un film multinational réalisé par Tony Scott, sorti en 2004. Man on Fire est l'adaptation cinématographique du roman L'Homme de feu de Philip Nicholson (sous le pseudonyme d'A. J. Quinnell). C'est la seconde adaptation de ce roman après Man on Fire réalisé par Élie Chouraqui et sorti en 1987. Synopsis. John W. Creasy, un ex-agent de la CIA