4 Mai 1897 - L'incendie Du Bazar De La Charité - Lesbistronomes.fr

4 Mai 1897 - L'incendie Du Bazar De La Charité - Lesbistronomes.fr


image

1897, Paris. Le Bazar de la Charité est un rendez vous mondain haut de gamme et hautement rentable de la saison du Tout-ParisDes dames bien nées jouant à la vendeuse derrière un comptoir: géniale idée des organisateurs qui garantissait la réussite de cette oeuvre de bienfaisance où tous se bousculaient pour être servis par une duchesse ou une princesse. Et ce fut le drame. Une inflammation des vapeurs d'éther du projecteur du tout nouveau spectacle de cinématographe transforme un hangar éphémère de bois et de tissus en grand incendie, un brasier d'une violence inouïe. En quelques minutes, l'embrasement de la vente de Charité de la rue Jean Goujon fait plus de cent victimes, dans des conditions de bousculade et de panique affreuses. De très nombreuses familles aristocratiques vont perdre un proche dans l'incendie, et seront confrontés à des difficultés d'identification très éprouvantes. Ce contexte historique oublié et reconstitué avec une précision remarquable est le point fort de ce roman très attachant. Il permet de remettre en scène toute la société du Paris du XIXème, aux classes sociales disparates et extrêmement codifiées: aristocrates, grands bourgeois, maitres et valets, petites femmes entretenues...un monde en évolution qui va peu à peu disparaitre dans les bouleversements du XXème siècle.Avec un sens romanesque maitrisé, Gaëlle Nohant nous fait vivre le drame des victimes, les amours possibles ou impossibles, les mondanités, la sécheresse de coeur de certains ou l'honneur et le don de soi d'autres, la médisance et les ragots. La condition de la femme dans les classes sociales dites supérieures y est parfaitement décrite ainsi que celle du personnel de maison.

C'est un livre qui se dévore avec plaisir, avec des péripéties multiples et sans excès dans les grands sentiments. Passée l'excellente première partie axée sur le drame, la trame fictive devient un peu légère, pas toujours très subtile dans les personnages, mais l'ensemble fonctionne agréablement avec un langage, une politesse et des usages désuets qui collent au sujet.La part historique du fait divers est une toile de fond émouvante et très réaliste. Quand on circule rue Jean Goujon à Paris, Notre Dame de la consolation, construite en 1900 est une chapelle expiatoire dédiée aux victimes.

+ Lire la suite

La véritable tragédie qui a inspiré « Le Bazar de la Charité

Institution créée en 1885 par des membres de la haute société catholique, Le Bazar de la charité était une manifestation caritative annuelle qui réunissait tout le gratin de la haute société (en...[/has_googlemeta5][has_googlemeta6]. Le Bazar de la Charité est une mini-série historique française en huit épisodes de 52 minutes, créée par Catherine Ramberg, réalisée par Alexandre Laurent et diffusée pour la première fois à partir du 10 novembre 2019 en Suisse romande sur RTS Un. . Chaque année, au printemps, le Bazar rassemblait un certain nombre d'oeuvres de charité (Petites sœurs de l'Assomption, écoles libres de la paroisse Saint-Louis-en-l'Isle, cercles catholiques d'ouvriers, œuvres des enfants et des jeunes filles aveugles de Saint-Paul, etc.), lesquelles disposaient chacune d'un comptoir, où s'affairaient des dames patronesses offrant à la générosité des visiteurs les objets variés que le comité avait réunis.

«Le Bazar de la Charité» : réalité ou fiction ? - Le Parisien

En 1897, Le Bazar de la Charité est le théâtre d'un incendie ravageur, en plein cœur de Paris.. En 1897, dans le 8ème arrondissement de Paris, le Bazar de la Charité organise une vente de bienfaisance pour aider les moins favorisé qui attire toute la haute société.. Le 4 mai 1897, l'incendie du Bazar de la Charité, un lieu de vente de bienfaisance s'est embrasé faisant plus de 130 victimes. . Le Bazar de la charité était une vente de bienfaisance créée par le financier Henri Blount et présidée par le baron de Mackau.

"Le Bazar de la charité", l'histoire vraie de l'incendie

C'est donc seulement deux ans après sa création que le Bazar de la Charité, installé sur un terrain vague de la rue Jean-Goujon dans le 8e arrondissement de la capitale, s'est vu ravager par les.... Nouvelle production TF1-Netflix, « Le Bazar de la Charité » revient sur la tragédie qui a meurtri le Paris de la Belle Époque. Un terrible incendie dans lequel ont péri des centaines de femmes et.... Le 4 mai 1897, à 16h20, Paris va connaître l'incendie le plus romanesque et le plus tragique de son histoire. Près de 130 femmes périront dans les flammes. Toutes réunies pour la cause des plus démunis dans cette œuvre de bienfaisance. Du plus haut rang de l'aristocratie de France et d'ailleurs, comme la Duchesse d'Alençon, sœur cadette de Sissi l'impératrice ; aux femmes anonymes